Brèves réflexions sur l’édition musicale

rdallozDepuis la découverte de l’imprimerie, la partition papier fut pendant longtemps le seul moyen de diffusion de l’œuvre musicale. Dans cet univers, il n’y avait guère de différence avec l’édition littéraire. Tout au plus existait-il des libraires spécialisés dans tel ou tel domaine. Amenuisant sensiblement le rôle de cette divulgation intellectuelle de la musique, les techniques de fixation du son vont consacrer la profession de producteur de phonogrammes, au détriment des éditeurs. L’arrivée des nouvelles technologies de l’information conduit, plus que jamais, à rechercher la particularité de l’édition musicale.

Article de David Lefranc paru in Recueil Dalloz 29 mars 2001, p. 1082