Citation de phonogrammes

JCP ESigne des temps : un sondage a montré la répulsion du grand public pour la musique classique. S’étant émue de cette regrettable information, la société La Substantifique Moelle entreprit de condenser des enregistrements d’oeuvres libres de droits, pour ne livrer aux consommateurs que les éléments mélodiques caractéristiques. Afin d’accéder au meilleur catalogue du marché, elle sollicita l’autorisation d’utiliser les phonogrammes de la société Polygram, qui refusa. Frustrée d’abandonner son projet, elle poursuivit le producteur récalcitrant.

Article de David Lefranc paru in JCP E n° 2, 11 Janvier 2001, p. 77