Dada juge Barrès. 13|05|1921

Luna ParkLe vendredi 13 mai 1921 à 20h30 précises, se tient un procès inédit. Est-ce une coïncidence ? C’est au numéro 8 de la rue Danton que siège un « tribunal révolutionnaire » dans la triste salle des Sociétés savantes. Plus d’un siècle après la Grande Terreur, il se constitue au nom d’une nouvelle « dictature », celle de l’esprit. Une formation de jugement collégiale se compose du président André Breton et des assesseurs Théodore Fraenkel et Pierre Deval. Fouquier-Tinville de l’avant-garde, Georges Ribemont-Dessaignes se tient sur le parquet, plus féroce que jamais. Les juges s’apprêtent à convier à la barre une cohorte de témoins, parmi lesquels figurent Tristan Tzara, Jacques Rigaut, Pierre Drieu la Rochelle et d’autres. Serge Charchoune et son léger prognathisme officient en tant qu’huissier audiencier. Quant au jury, il est composé de douze anonymes, ayant préalablement manifesté leur volonté de prendre part au délibéré. Qui va-t-on juger ? En théorie, le grand écrivain Maurice Barrès. En pratique, « un mannequin de couturière maquillé en Barrès », ce qui ne va pas sans rappeler les procès en effigie de l’ère médiévale. Quel est le chef d’inculpation ? L’académicien est accusé de « crime contre la sûreté de l’esprit », pour avoir mis son œuvre au service de la Patrie, après avoir prôné la libération de l’individu. Le problème tant politique que littéraire s’énonce comme suit : l’auteur du « Roman de l’énergie nationale » a-t-il trahi le public du « Culte du Moi » ? ou, si l’on préfère, un écrivain anarchiste a-t-il le droit de virer nationaliste ? Pour défendre Barrès, le barreau Dada a commis deux avocats d’office, Louis Aragon et Philippe Soupault. C’est dire que, si les robes n’arboraient pas la blancheur de celles des carabins, on pourrait vraiment se méprendre sur le caractère officiel de cette fabuleuse juridiction. Il est vrai cependant qu’en violation du principe de la publicité des débats, la maison d’édition « Au sans pareil » commercialise la location de quatre catégories de places pour un prix variant de 5 à 15 francs. Pour sûr, il y a du spectacle, mais assiste-t-on vraiment à un spectacle ?

Article de David Lefranc paru in Luna Park #5 | nouvelle série | été 2009 (dir. Marc Dachy)