Le Victoria and Albert Museum publie la liste des oeuvres qualifiées de dégénérées par le régime nazi

A la fin des années 1930, le Reichsministerium für Volksaufklärung und Propaganda allemand organisa la confiscation de nombreuses oeuvres d'art censées représenter la part "dégénérée" de la civilisation. Les extravagances formelles de l'avant-garde étaient brandies comme autant de preuves de la prétendue décrépitude intellectuelle et morale d'une certaine frange de la population, dans laquelle les nazis incluaient bien entendu les Juifs. Une exposition itinérante fut mise sur pied, dont il reste aujourd'hui quelques photographies et des documents témoignant de son organisation en diverses sections. Cette exposition se voulait édifiante et surtout infamante pour les auteurs concernés. Le nombre des oeuvres concernées dépasse les 16.000. Le Victoria & Albert Museum est sans doute le seul endroit au monde à détenir le catalogue exhaustif des oeuvres d'art dégénéré. La liste vient d'être mise en ligne sur le site du musée : CLIQUEZ ICI.

Chacun pourra ainsi juger sur pièce les voies de la barbarie appliquée à l'univers culturel. Cela permettra peut-être aussi de se figurer ce que peut être une véritable {censure}. Nous sommes tous peut-être un peu trop enclins à qualifier aujourd'hui de censure le simple jeu de l'Etat de droit, en oubliant parfois que la censure authentique se distingue principalement par son caractère arbitraire (ou pire encore par son caractère totalitaire comme ce fut le cas chez les nazis).