Nackte Männer : polémique autour d’une exposition viennoise consacrée à la nudité masculine

Le Leopold Museum de Vienne propose d’octobre 2012 à janvier 2013 une exposition intitulée "Nackte Männer". Celle-ci suscite une double polémique. La première concerne les quelques 250 pancartes des artistes Pierre&Gilles accrochées dans la ville. Ces pancartes ont été modifiées, car elles reproduisent la photographie de trois joueurs de football entièrement nus. Un porte-parole du musée a justifié la retouche ainsi : "Nous ne voulons blesser personne et ne pas perturber, ni les enfants, ni les personnes adultes. Si certaines personnes ne supportent pas de voir des gens nus, cela doit être respecté". {Autocensure} ? Ce qui est sûr, c’est que l’Autriche n’est pas un endroit comme les autres en matière de {liberté de l’art}. L’Autriche est la patrie des actionnistes viennois (Otto Mühl, Günter Brus, Hermann Nitsch et Rudolf Schwarzkogler) autant que de feu Jörg Haider, homme politique d’extrême droite. Par ailleurs, il est certain que la {nudité} présente pour beaucoup un caractère d’obscénité, en dehors même de toute pornographie. Et puis, la mise en présence du grand public avec les pancartes impliquait inmanquablement le contact avec des {mineurs}. Or une telle perspective est aujourd’hui difficile. L’actuelle affaire Ionesco (voir notre billet) montre bien que les moeurs ne sont pas prêtes à ressusciter les tentatives libertaires passées. Une seconde polémique concerne une image géante d’un homme nu, image placée le long des escaliers donnant accès au Leopold Museum. Beaux-Arts Magazine, dans son numéro de décembre 2012, reproduit une photographie montrant deux jeunes enfants jouant à proximité du pénis au repos du personnage appelé "Mr. Big" (Vu par Marie Darrieussecq, p. 12). L’oeuvre est de Hilse Haider.