Qualité d’artiste-interprète et usage de l’ordinateur

JCP EUn ordinateur est-il un instrument de musique ? Les adolescents ont l’habitude de dire qu’ils jouent à l’ordinateur. Mais un musicien osera-t-il dire qu’il joue de l’ordinateur ? C’est ce que vient d’admettre la cour de Paris (CA Paris, 4e ch. A, 3 mai 2006, Ph. Chany, Sté Chany Music c/ SPPF, Sté TOP50 et Sté France 2 : inédit) en reconnaissant la qualité d’artiste-interprète, au sens de l’article L. 212-1 du Code de la propriété intellectuelle, à un musicien ayant usé d’un ordinateur.

Article de David Lefranc paru in JCP E n° 4, 25 Janvier 2007, 1114